· Piccolo Rosso, petit mais costaud – Paris 18eme ·

infos


2 rue eugène sue 75018 Paris
Ouvert du lundi au samedi de 12h00 à 14h30 et de 19h30 à 23h30, le dimanche de 19h30 à 23h30

Metro
Ligne 12Jules Joffrin
Ligne 4Ligne 12Marcadet – Poissonniers

dans l'assiette

Antipasti caprese : mozzarella di bufala, roquette, tomates, olives, basilic 9,50€
Agnoloni al tartufo : ravioles aux 4 fromages, crème de truffes, roquette, parmesan 14€
Tortellini à la crème de pistache 14€
Pizza sarda : ricotta, salami piquant 14,50€
1 bouteille de lambrusco : 16,50€

galerie

lambrusco_rosso
tortellini_pistache
agnoloni_tartufo
pizza_sarda

avis

Le 18ème arrondissement regorge de petits restaurants italiens et la rue Eugène Sue compte à elle seule quelques très bonnes adresses. C’est après avoir essuyé un refus au minuscule Sale e pepe déjà complet à 20h en pleine semaine, que nous atterrissons mes acolytes et moi-même quelques mètres plus bas à la Trattoria Pulcellina Piccolo Rosso. Par chance la dernière table libre semble nous attendre dans ce petit italien traditionnel où l’attente, souvent de rigueur, passe toujours mieux avec un verre de Lambrusco à la main.
Après avoir avalé nos gressins en guise d’amuse-bouches, le serveur nous apporte l’ardoise qui affiche les plats de pâtes de jour autour de 14€. Une carte propose également des pizzas, des anti-pasti et des desserts traditionnels dont le cantuccio, une sorte de tiramisu plus léger (la ricotta venant remplacer le mascarpone) aux amandes caramélisées.
Le choix est vite fait, pour moi ce sont les agnolini al tartufo nero, de grosses ravioles fourrées aux fromages cuisinés dans une sauce maison à la truffe. Le plat est tout simplement délicieux et assez copieux ce qui vaut la peine d’être souligné ; dans les restaurants italiens, les pizzas sont souvent beaucoup plus rentables que les pâtes. J’ai aussi pu goûter aux plats de mes voisins de table, des tortellinis à la pistache très savoureuses même si je m’attendais à un goût plus prononcé et une pizza au salami avec une pâte fine. Le tout arrosé d’une bouteille de lambrusco rosso et nous n’avions plus de place pour le dessert.
Côté service, c’est simple et correct même s’il a fallut relancer le serveur un peu dépassé pour avoir l’addition. On pressent qu’il n’en faudrait peut-être pas plus pour que cela se dégrade. De plus, la salle étant petite (une trentaine de places assises) le niveau sonore peut devenir rapidement inconfortable. Le piccolo rosso est donc une adresse à conserver mais sans doute à privilégier un soir de semaine pour éviter la cohue du weekend.

finances

Comptez environ 15€ pour les copieux antipasti, de 12 à 16€ pour les pizzas, 14€ pour les pâtes, 6 pour les desserts et entre 15 et 40€ pour les vins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *