· Grazie, pizza, antipasti et tutti quanti – Paris 3eme ·

infos


91 boulevard beaumarchais 75003 Paris
Ouvert tous les jours de 12h30 à 14h30 et de 19h30 à 23h (non-stop samedi et dimanche)

01 42 78 11 96

Metro
Ligne 8Chemin Vert
Ligne 8Saint-Sébastien-Froissart
Ligne 5Richard-Lenoir

dans l'assiette

1 pizza vegetariana : tomates, mozzarella, légumes de saison grillés (courgettes), basilic 13€
1 pizza Babini : tomate, mozzarella et spianata calabra (saucisson piquant calabrais) 14€
Gelato de chez Pozzetto : glace pistache et gianduja (chocolat-noisette) 9€
Crema limone : crème au citron et fruit de la passion 9€

galerie

20141201_20542920141201_205511
pimms_italianocrema_limone gelato_grazie

avis

Angoisse du métro-boulot-dodo ou hyperactivité, le weekend j’ai pris l’habitude d’arpenter les rues de la capitale, que ce soit pour me rendre à une énième exposition photos, chercher les rues et passages insolites de Paris qu’on ait pas déjà trouvés, ou simplement pour profiter des quartiers animés et en tout genre du 11ème arrondissement. Au cours de ces habituelles ballades dominicales, je ne compte plus le nombre de fois où, au détour d’une rue, je suis tombée sur un endroit aux faux airs de « the-place-to-be » et où je me dis « Il faut qu’on teste ça A-B-S-O-L-U-M-E-N-T »…la prochaine fois.
Et bien, 9 fois sur 10, le fameux endroit est aussitôt oublié et l’on s’efforcera péniblement d’en retrouver la trace un jour de grande misère sociale et viendra alors la question « Mais c’était où déjà ce truc qui avait l’air super sympa ? »
 
C’est exactement ce qui aurait pu se passer pour « Grazie ». En pleine après midi, l’endroit fermé et sombre avec ses grandes baies vitrées et sans aucune enseigne avait alors attiré ma curiosité. Dieu « merci », c’était sans compter sur Monsieur, qui lui, avait bien noté l’adresse et qui a eu la bonne idée de m’y emmener un soir de décembre pour souffler mes 29 bougies.
 
Pour faire bref, Grazie c’est une pizzeria qui aurait pris ses quartiers dans un loft chic de New-York : parquet, murs bruts, plafonds hauts et poutres métalliques, lumière tamisée à la bougie et de gros fauteuils confortables.
Le propriétaire Julien Cohen qui tient également un autre restaurant le « Pizza chic » dans le 6ème arrondissement est le fils des propriétaires du Concept Store « Merci » (oui, ils sont originaux dans la famille) situé à 2 pas, sur le boulevard Beaumarchais.
 
Pour autant, dans cette pizzeria atypique pas question de revisiter les classiques italiens avec des pizzas hawaïennes et autres abominations culinaires venues des US. Chez Grazie, on fait dans l’authenticité avec des pizzas cuites au feu de bois, une équipe entièrement italienne (notre serveur parlant à peine français) et surtout une carte de produits italiens frais et de qualité : des antipasti variés (mozzarella de Bufflonne fraîche et artichauts grillés, poivrons rouges farcis au thon et vinaigre balsamique, jambon toscan 18 mois d’affinage, Gradisca (une viande de bœuf piémontaise servie crue, marinée au miel, thé lapsang-souchong et baies de genièvre) mais surtout des pizzas : Bianca, Vegetariana, Aurora (tomate, mozzarella de Bufflonne fraîche et Basilic), Babbini (Tomate, Mozzarella et Spianata Calabra (saucisson piquant), Gambillo (Tomates Cerises, Stracchino, Jambon de Parme 18 mois d’affinage et Roquette).
 
Côté boissons, on trouve des vins français et italiens classés en fonction de leur intensité : easy rider, câlinou, baraqué, aromatique mais aussi une belle carte de cocktails qui va des traditionnels spritz (apérol et prosecco) et Bellini, à des combinaisons plus originales comme le Il Vecchio e il Mare (gin, marasquin, Lillet rouge), le Green Blazer (whisky Ardbeg Alligator, marmelade de citron vert, miel et bitter), le Scottish Gin To (gin Hendrick’s, poivre blanc, concombre, tonic), le Legal Julep (bourbon Hudson, bitter ginger, menthe, lime, sirop d’agave) ou encore le Milano Torino (campari, vermouth Punt E Mes, soda).
 
Comme tous les endroits « branchés » à Paris, le Grazie est assez bruyant (ps : pensez d’ailleurs à réserver si vous ne voulez pas vous retrouver installés au bar) mais reste un bon spot pour un rendez-vous en amoureux ou en passe de le devenir en cette période de St-Valentin…surtout c’est l’endroit parfait pour déguster de très bonnes pizzas dont la pâte fine permet de terminer son assiette entièrement sans sentir son estomac au bord de l’implosion.
Tout ça évidemment pour que l’on puisse garder un peu de place pour les desserts sur lesquels, pour une fois, il ne faut vraiment pas faire l’impasse. J’attribue d’ailleurs une mention spéciale pour la Gelato Gianduja du glacier Pozzetto (http://www.pozzetto.biz/), un glace goût chocolat-noisette où l’impression de manger un Ferrero Rocher glacé.

finances

Une addition qui peut rapidement grimper en fonction des choix à la carte (13-18€ pour les pizzas, 8-10€ pour les desserts, 10-13€ pour les cocktails) mais c’est certain vos papilles et vos pupilles vous diront « Merci ».

  2 commentaires pour “Grazie, pizza, antipasti et tutti quanti – Paris 3eme

  1. amadis de gaule
    25 mars 2015 at 11 h 44 min

    merci : je ne connaissais pas le « Milano-Torino ».

    j’ai un pizzaiolo « vero italiano » dans mon quartier et franchement distinguer un jambon toscan de 18 mois cuit au four d’un autre jambon avec tous les autres ingrédients d’une pizza…… même à 15€, c’est encore trop cher !

  2. amadis de gaule
    13 avril 2015 at 15 h 34 min

    un nouveau pizzaiolo dans le 11e :

    Big up au resto East Mamma

    Table 3, une mamma engloutit une mozza tomates aubergines. Table 5, un garçonnet dilapide une burrata crémeuse. Et nous, table 7, on babille de plaisir, un oeil sur le square Trousseau tabassé de soleil et l’autre sur Gabriel, notre serveur italien et son big smile. Merci les cloches : votre plus bel oeuf, c’est East Mamma, le nouveau resto napolitain qui fait dans les pizzas au feu de bois.

    Comme elle est belle, cette nouvelle adresse ! Colorée, souriante, parfumée de basilic et de pecorino. Dans la cuisine ouverte, les cuistots, tous en casquettes, jonglent avec les meilleurs produits italiens : mortadelle aux pistaches, jambon San Daniele de 24 mois d’âge, saucisson à la truffe évadé d’une ferme toscane. En fin de repas, on s’achève en tartinant une pizza sucrée avec une spatule trempée dans un pot géant de nutella. Mamma mia…

    East Mamma, 133 rue du Faubourg Saint-Antoine, 75 011 Paris
    tous les jours de 12h à 23h, sans réservation, terrasse, 14€ la pizza

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *